Combattre le réchauffement un frigo à la fois

La réfrigération et la climatisation sont indéniablement liées à notre confort. Mais leur circuit de refroidissement et la mousse isolante des appareils frigorifiques contiennent des halocarbures qui contribuent fortement au réchauffement climatique lorsqu’ils sont relâchés dans l’atmosphère.

Tous les halocarbures ont un impact important sur le climat. Un réfrigérateur jeté émettra des gaz qui auront un impact équivalent à 3,7 tonnes de CO2, soit la quantité émise par une voiture moyenne qui parcourt 17,000 km en un an. 

C’est pourquoi il importe de récupérer et de traiter adéquatement les appareils en fin de vie. Simplement récupérer la ferraille d’un vieux frigo est totalement inadéquat.

Le gouvernement du Québec a récemment ajouté les appareils réfrigérants à la liste des produits visés par le Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises. Les citoyennes et citoyens ont tout intérêt à connaître les dommages causés par les halocarbures et la solution proposée par le gouvernement du Québec. Et surtout à être vigilants pour faire en sorte que les entreprises se conforment au Règlement.

Le règlement contient également des dispositions sur le rôle des municipalités quant à la façon de disposer des appareils en fin de vie. Les citoyens peuvent amorcer le dialogue avec leurs élus sur cette question.

Aussi, le RVHQ a entrepris de préparer une série de documents d’information : Combattre le réchauffement climatique un frigo à la fois. Consultez-les, servez-vous en, faites-les circuler. 

Télécharger ici le document Halocarbures – Le rôle des municipalités

Téléchargez ici le Feuillet un frigo à la fois

Imprimez sur une feuille recto verso

Téléchargez ici le Guide citoyen pour la récupération des halocarbures