COMMUNIQUÉ ET LETTRE OUVERTE – 40 groupes ayant lutté contre Énergie Est au Québec exhortent Justin Trudeau de ne pas faire de Kinder Morgan son héritage politique

      Commentaires fermés sur COMMUNIQUÉ ET LETTRE OUVERTE – 40 groupes ayant lutté contre Énergie Est au Québec exhortent Justin Trudeau de ne pas faire de Kinder Morgan son héritage politique

Montréal, le 12 avril 2018 – Aujourd’hui, 40 groupes citoyens et organismes du Québec ont écrit au premier ministre Justin Trudeau ainsi qu’ aux ministres Catherine McKenna et Jim Carr afin de les exhorter à retirer immédiatement leur appui au projet d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan.

Ces groupes, dont certains ont été pendant des années au coeur de la mobilisation populaire contre le projet d’oléoduc Énergie Est, jusqu’à ce qu’il soit annulé l’automne dernier, estiment que la crise actuelle entourant le dossier Kinder Morgan concerne toute la population du Canada. Ils mettent en garde le gouvernement Trudeau de ne pas faire de Kinder Morgan son héritage politique. Au mois de février, un sondage Angus Reid avait révélé que l’opposition à l’oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan était particulièrement forte au sein de la population du Québec. Les signataires de la lettre évoquent la mobilisation contre Énergie Est et rappellent les promesses du gouvernement Trudeau en matière de climat, d’environnement et de droits des Premières Nations.

Parmi les 40 signataires, on compte: Alternatives, l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), la Coalition Vigilance Oléoducs (CoVO), le Conseil régional FTQ Montréal métropolitain, Eau Secours, Équiterre, la Fondation Coule pas chez nous, la Fondation Rivières, Greenpeace Canada, Nature Québec, Projet de la réalité climatique Canada, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ), le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), 350.org, et beaucoup d’autres.

La lettre est reproduite sous ce communiqué.

(Version anglaise ici : https://bit.ly/2qu79vA)

-30-

Les représentantes et représentants des organismes suivants sont disponibles pour donner des entrevues :

Aurore Fauret, 350.org

aurore@350.org, 514 770-4950

Camille Gagné-Raynauld, Relations médias, Équiterre

cgraynauld@equiterre.org, 514 605-2000

Loujain Kurdi, Greenpeace

loujain.kurdi@greenpeace.org, 514 577-6657

Carole Dupuis, Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec (RVQH)

carole.dupuis@rvhq.ca, 438 884-8200

Marc-Edouard Joubert, Conseil régional FTQ Montréal métropolitain

mejoubert@ftq.qc.ca, 514 226-1282

Audrey Yank, Fondation Coule pas chez nous

info@coulepascheznous.com, 438 884-6471


LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE, AU MINISTRE DES RESSOURCES NATURELLES ET À LA MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DU CANADA

LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE, AU MINISTRE DES RESSOURCES NATURELLES ET À LA MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DU CANADA

 

Montréal, le 12 avril 2018

 

Cabinet du Premier Ministre du Canada

80, rue Wellington

Ottawa, ON, K1A-0A2

 

Objet : Lettre ouverte demandant au gouvernement fédéral de retirer son appui au projet dexpansion de loléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan

 

Monsieur le Premier Ministre du Canada Justin Trudeau,

Monsieur le Ministre des Ressources naturelles Jim Carr,

Madame la Ministre de l’Environnement et des changements climatiques Catherine McKenna,

 

Nous vous écrivons aujourd’hui au nom de 38 groupes citoyens et organismes québécois de défense de l’environnement, de protection de l’eau, de lutte aux changements climatiques, de défense des droits des travailleurs et travailleuses, des droits sociaux et de solidarité envers les droits des peuples autochtones.

 

La plate-forme du Parti libéral du Canada qui a mené à l’élection de votre gouvernement disait textuellement : « Si ce sont les gouvernements qui délivrent des permis aux projets de développement des ressources, seules les communautés peuvent donner leur permission. ». Considérant l’ampleur de l’opposition venant de nombreux scientifiques, de municipalités locales, de députés fédéraux, de citoyennes et citoyens de la province de la Colombie-Britannique et de son gouvernement provincial, ainsi que des Premières Nations sur le tracé du projet et au-delà, nous jugeons que votre gouvernement ne peut continuer à appuyer le projet Trans Mountain de Kinder Morgan sans trahir cet engagement et bafouer du même coup vos promesses fondamentales en matière de protection du climat, de l’eau et de respect des droits des Premières Nations.

 

Vu l’impasse actuelle du projet Trans Mountain, nous vous exhortons à cesser d’appuyer immédiatement l’oléoduc de Kinder Morgan. Ne faites pas de cet oléoduc votre héritage politique.

 

Au cours des dernières années, la majorité de la population du Québec a démontré son opposition au projet d’oléoduc Énergie Est. Pour les mêmes raisons, elle est solidaire de l’opposition au projet Trans Mountain de Kinder Morgan et prend acte de votre appui continu à ce dernier. Nous vous rappelons que le 11 avril marque le troisième anniversaire de la marche historique à Québec de 25 000 personnes mobilisées pour le climat et contre les sables bitumineux.

 

À l’époque, nous dénoncions le manque de crédibilité de l’Office national de l’énergie, beaucoup trop proche de l’industrie et dont les règles avaient été trop largement assouplies sous le gouvernement de Stephen Harper. À l’instar de nos collègues des autres régions du Canada, nous demandons donc que le projet de Kinder Morgan soit stoppé et soit réévalué lorsqu’une réforme profonde des règles d’évaluations environnementales sera achevée. En ce sens, nous pensons que le feu vert n’aurait jamais dû être accordé en 2016 par votre cabinet.

 

À l’heure où la filière des hydrocarbures est en perte de vitesse dans le monde et où les institutions qui désinvestissent du secteur pétrolier se multiplient, il nous apparaît absolument injustifiable que le gouvernement fédéral du Canada puisse penser investir des fonds publics pour aider à financer l’oléoduc de Kinder Morgan alors que l’entreprise questionne la viabilité même de son projet.

 

Nous rappelons notamment à votre gouvernement son engagement à retirer toutes subventions aux énergies fossiles. Cet engagement doit être reflété non seulement dans les décisions d’investissements du gouvernement mais aussi dans la réforme environnementale actuelle C-69, qui pour l’instant ouvre la porte à des exemptions pour les entreprises polluantes de l’industrie pétrolière en Alberta. Il est impératif de retirer toute possibilité d’exemption dans ces nouvelles règles environnementales.

 

En soutenant un secteur économique du 20e siècle, le gouvernement Trudeau ne prend pas ses responsabilités. L’intérêt national du Canada ne se trouve pas dans la construction de l’oléoduc Kinder Morgan, mais bien dans la transition énergétique inexorable et urgente qui est requise pour la lutte aux changements climatiques.

 

Il est impossible de développer la production des sables bitumineux tout en respectant les engagements de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement à 1,5 o C ou même à 2 o C. Des rapports démontrent que toute nouvelle infrastructure d’oléoduc est incompatible avec cet objectif. Nous savons déjà que les cibles de réduction des GES actuelles du Canada ne seront pas atteintes avec les mesures en place, et l’industrie des sables bitumineux en est en grande partie responsable. Autour du globe, le développement des énergies renouvelables est en essor et le Canada pourrait en être un chef de file, tout en soutenant un ambitieux et rapide plan de transition en Alberta.

 

Votre appui à l’oléoduc de Kinder Morgan ternit déjà la réputation du gouvernement du Canada sur la scène internationale. Plus de 21 000 messages ont été envoyés à des ambassades canadiennes à travers le monde vous demandant de cesser d’appuyer Kinder Morgan. L’appui que vous continuez d’accorder au projet d’oléoduc met définitivement en doute votre crédibilité en tant que leader de la lutte aux changements climatiques.

 

 

Sachez que la population du Québec attache beaucoup d’importance au respect des compétences provinciales et municipales en matière d’environnement. Permettre à la compagnie Kinder Morgan d’aller de l’avant en outrepassant les règlements municipaux et la juridiction provinciale de la Colombie-Britannique sur son territoire est inacceptable.

 

Il en est de même pour le respect des droits des Premières Nations. Sachant que votre gouvernement s’est engagé à la réconciliation avec les peuples autochtones au Canada, le consentement libre, préalable et éclairé des communautés, entériné dans la Déclaration de l’ONU sur les droits des peuples autochtones que votre gouvernement a ratifié, ne peut être compromis dans ce dossier.

 

En 2015, bon nombre de Québécoises et Québécois ont voté pour un changement de gouvernement fédéral sur la base de promesses en matière de climat et d’environnement. Aujourd’hui, ils peinent à voir la cohérence entre la réalisation de ces promesses et le soutien de votre gouvernement à Kinder Morgan. Nous vous le répétons : ne faites pas de cet oléoduc votre héritage politique.

 

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre du Canada, Monsieur le Ministre des Ressources naturelles, Madame la Ministre de l’Environnement et des changements climatiques, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

Signataires :

Action Environnement Basses Laurentides (AEBL)

Alerte Pétrole Rive-sud

Alternatives

Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)

Centre d’Accompagnement pour un Développement Économique Territorial (CADET)

Coalition citoyenne Beauce-Etchemin

Coalition Vigilance Oléoducs (CoVO)

Comité des Citoyens et Citoyennes pour la Protection de l’Environnement Maskoutain (CCCPEM)

Comité gaz de schiste Verchères

Comité Vigilance Hydrocarbures Brandon

Comité Vigilance Hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé (Québec)

Comité Vigilance Hydrocarbures Les Îles

Comité Vigilance Hydrocarbures L’Assomption

Comité Vigilance Hydrocarbures Montréal

Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL)

Conseil régional FTQ Montréal métropolitain

Eau Secours

Environnement Vert Plus (Gaspésie)

Équiterre

Fondation Coule pas chez nous

Fondation Rivières

GRAME – Groupe de recherche appliquée en macroécologie

Greenpeace Canada

L’Assomption en transition

Leap Montreal

MEAC (Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville)

Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux

Nature Québec

Projet de la réalité climatique Canada

Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ)

Solidarité NABRO

SOS Territoire

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)

Transition Capitale Nationale

Union paysanne

Vigilance Hydrocarbure Mont-St-Hilaire

Vigilance Hydrocarbure Saint-Marc sur Richelieu

350.org