Les pétrolières veulent faire tomber les Libéraux aux prochaines élections?

      Commentaires fermés sur Les pétrolières veulent faire tomber les Libéraux aux prochaines élections?

M. Serge Fortier de Sainte-Marie-de-Blandford, questionne: Insatisfaites de l’ambivalence des libéraux, les gazières auraient-elles négocié une entente secrète avec la CAQ  qui leur promettrait de leur laisser forer le Québec s’ils sont portés au pouvoir?Alors, pourquoi vouloir faire tomber les libéraux aux prochaines élections en finançant Québec FIER?

Les pétrolières veulent faire tomber les Libéraux aux prochaines élections?

Bizarre, vous ne trouvez pas! Ce sont pourtant les Libéraux qui leur ont ouvert les portes du territoire québécois. Ce sont ces mêmes Libéraux qui ont passé sous bâillon une loi (la loi 106) leur donnant le droit de forer et fracturer sur tout le territoire québécois. Alors comment se fait-il que les gazières et les pétrolières souhaitent l’élection d’un autre parti le 1er octobre prochain?

Il y a anguille sous roche! Jamais le lobby pétrolier et gazier ne se mouillerait dans une telle démarche s’il n’était pas certain de faire un meilleur « deal » avec un autre parti qui prendrait le pouvoir. Il semblerait selon les sondages qu’un autre parti pourrait prendre la place des Libéraux le 1er octobre. Quelle est la position de ce parti dans le dossier des gaz de schiste qui menace plus que jamais notre région?

Je n’ai nullement l’intention de faire de la partisannerie et surtout pas de défendre les libéraux sur leur ambivalence dans ce dossier. Le 1er octobre, comme un bon citoyen, j’irai voter. Mais avant, je veux me faire une bonne idée de l’intention de chacun des partis en matière de développement des hydrocarbures au Québec, et en particulier du parti auquel je fais allusion ci-dessus et qui mène selon les sondages.

Plusieurs citoyens et citoyennes aimeraient bien entendre nos député.e.s à ce sujet. Pourquoi les gazières albertaines attaquent-elles les Libéraux après tous ces cadeaux que le gouvernement actuel leur a faits? Ont-elles négocié sous la table avec le parti en tête des sondages et ont-elles obtenu des promesses s’il prend le pouvoir? Cela m’inquiète énormément, car c’est connu, un lobby puissant comme celui des pétrolières et gazières ne fait rien pour rien. C’est pour moi scandaleux si un « deal » a été fait entre l’industrie et la politique pour la prochaine élection.

Cela m’inquiète d’autant plus que ce parti s’est montré tout aussi ambivalent que les Libéraux concernant l’exploitation du gaz de schiste. Selon M. Legault, l’exploitation des hydrocarbures, bien encadrée, serait bonne économiquement pour le Québec, à condition d’obtenir l’acceptabilité sociale. Ce n’est pas très rassurant, car l’acceptabilité sociale, ça peut se contourner par de fins stratagèmes politiques et corporatifs. Tout comme les Libéraux, la CAQ fait fi des études scientifiques qui montrent les dommages à la santé et à l’environnement. L’économie! l’économie! Il n’y a que ça qui compte! Une économie de l’ancien temps, qui nous a amenés là où nous en sommes : rareté toujours plus grande des ressources, problèmes de santé directement liés à ce développement économique et la cerise sur le sundae, le réchauffement climatique mondial.

Je défie le parti qui, une fois au pouvoir, aura le courage de dire NON à l’industrie gazière et pétrolière au Québec et surtout NON à la fracturation sous toutes ses formes et sous tous ses synonymes utilisés par l’industrie.

Candidats et candidates concernés, prononcez-vous! Avec les conséquences du réchauffement climatique, l’environnement devrait être le sujet prédominant dans cette campagne électorale. Eh non! Au lieu de cela, des manigances se trament entre la politique et l’industrie, au détriment de l’environnement. Citoyens, est-ce là le genre de gouvernement que vous souhaitez?

Serge Fortier
Ste-Marie de Blandford