Lettre à Justin Trudeau

      Commentaires fermés sur Lettre à Justin Trudeau

Cette lettre adressée à M. Justin Trudeau dénonce les agissements douteux de l’ONE et son manque total de crédibilité et de cohérence en ce qui concerne la réduction des GES et les engagements sur le réchauffement climatique pris par le Canada.

Lettre à Justin Trudeau

Monsieur le premier ministre,

À l’occasion de la tenue de votre caucus dans la région du Saguenay cette semaine, j’aimerais vous rappeler qu’à la conférence de Paris sur le climat de décembre 2015, vous vous êtes engagé à ce que le Canada agisse, de concert avec la communauté internationale, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre de manière à limiter le réchauffement climatique sous les 2 degrés Celsius. Vous aviez également promis en campagne électorale de revoir le processus d’analyse des projets de pipeline par l’Office national de l’énergie (ONÉ) pour lui donner plus de rigueur et tenir compte des données scientifiques. Nous sommes inquiets de constater que ces engagements ne sont pas encore en voie de réalisation.

D’une part, votre gouvernement ne s’est pas encore doté d’une cible de réduction de GES suffisamment ambitieuse pour répondre à l’urgence de freiner la tendance au réchauffement climatique actuel. D’autre part, vous accueillez favorablement les projets de développement des sables bitumineux, notamment le projet de pipeline Énergie Est de TransCanada, même si les scientifiques reconnaissent que cette exploitation est incompatible avec l’atteinte des cibles de réduction des GES.

Les récentes révélations concernant les pratiques pour le moins douteuses des commissaires de l’ONÉ, qui sollicitent des contacts auprès d’individus et de groupes intéressés tout en niant les faits, viennent complètement discréditer le processus d’examen du projet Énergie Est. De plus, il est maintenant reconnu que l’ONÉ ne possède pas les compétences nécessaires pour surveiller adéquatement la sécurité des pipelines.

Dans ce contexte, M. le premier ministre, c’est la crédibilité même de votre gouvernement qui est gravement compromise. Le gouvernement canadien doit se doter d’une cible de réduction de GES cohérente avec l’urgence climatique. Selon les meilleurs spécialistes, la transition énergétique doit commencer maintenant et s’échelonner sur les 15 prochaines années de manière à éliminer complètement les GES d’ici 2050 et éviter le choc économique à venir dans le secteur des énergies fossiles.

Le gouvernement canadien doit révoquer le mandat confié à l’Office national de l’énergie sur le projet Énergie Est. D’abord, parce que ce projet est contraire à l’intérêt national de lutte aux changements climatiques. Ensuite, parce que les commissaires ont failli à l’éthique attendue de leur fonction.

Dans l’attente d’actions concrètes et cohérentes de votre gouvernement,

Veuillez agréer, M. le premier ministre, nos salutations distinguées.

Louise Morand
Comité vigilance hydrocarbures de l’Assomption

Denise Campillo
Francine Salvas
Stéphane Brousseau
François Prévost

Jean Falaise

Marc St-Cyr
du Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec