Ode à la démocrasserie

      Commentaires fermés sur Ode à la démocrasserie

Raymond Gauthier, des Îles-de-la-Madeleine, n’ayant pu être présent sur la colline parlementaire, exprime par un poème son indignation devant l’adoption sous bâillon de la loi sur les hydrocarbures.

ODE À LA DÉMOCRASSERIE

La démocrasserie se rit bien de nous autres

Quand on lui parle elle n’écoute même pas

Engluée dans cette bulle où elle se vautre

Elle s’accommode dans la plupart des cas.

La démocrasserie englobe la racaille

Qui tire toutes les ficelles à nos dépens

Parfaitement blindée dans toutes les batailles

C’est sa volonté qui l’emporte tout le temps.

Au risque d’être la risée

Dans un commun flagrant délire

On s’empresse pourtant d’élire

Ceux qui nous ont tant méprisés.

La démocrasserie désolante bêtise

Choisit pour nous autres tout ce qu’on ne veut pas

Elle justifiera comble de la sottise

Qu’au fond les vraies affaires c’est justement ça.

La démocrasserie ça va de mal en pire

En plus de s’arroger le pouvoir de la masse

C’est avec notre complicité que La Crasse

Peut s’installer et consolider son empire.

Au risque d’être la risée

Dans un commun flagrant délire

On s’empresse pourtant d’élire

Ceux qui nous ont tant méprisés.

La démocrasserie pourtant j’en ai ma claque

Ensemble horripilés par ce gouvernement

Osons le risque de se taper la matraque

Assumons d’affronter la clique des déments.

Sortis de ce flagrant délire

Arrêtons d’être la risée

Ensemble abstenons-nous d’élire

Ceux qui nous ont tant méprisés

Raymond Gauthier, Madelinot en état de choc, 2016-12-09

P.S. Ce texte est ma réaction envers le gouvernement qui, comme un voleur, a adopté en pleine nuit une loi ignoble, la loi 106, en imposant sous bâillon sa volonté de faire du Québec un État pétrolier, contre la volonté des Québécois.