QUESTIONS À MES CONCITOYENS QUADISTES

      Commentaires fermés sur QUESTIONS À MES CONCITOYENS QUADISTES

Madame Denise Campillo rappelle aux quadistes de loisirs qui circulent bruyamment en consommant quantité d’essence, l’impact qu’ils causent à l’environnement humain et naturel.                          

                      QUESTIONS À MES CONCITOYENS QUADISTES

Les 4-roues qui se bousculent devant chez moi en fin de semaine me font poser bien des questions. Il ne s’agit pas de mes voisins agriculteurs, qui se servent de leurs quads pour leur travail, quand ils en ont besoin, mais des quadistes de loisirs. Expliquez-moi, SVP.

  • Les 4-roues sont des véhicules hors-route. Pourquoi circulent-ils sur un chemin public, sur une dizaine de kilomètres, entravant le passage des voitures et des promeneurs?
  • Quadistes, quel plaisir trouvez-vous à circuler l’un derrière l’autre, à respirer les gaz d’échappement de celui qui vous précède, dans un bruit d’enfer?
  • Plutôt que de vous faire transporter par des quads de plus en plus sophistiqués, à 4 places, avec un toit, pourquoi ne pas utiliser votre automobile?
  • Aimez-vous vraiment la nature, les bois, l’air pur? Ne seriez-vous pas mieux sur des skis ou des raquettes? Ce serait meilleur pour votre santé!
  • Vous rendez-vous compte du bruit, de la pollution de l’air et des dangers que vous créez? Êtes-vous conscients des problèmes que vous causez aux occupants des maisons devant lesquelles vous roulez, qui ont des enfants, des animaux, et le goût d’être tranquilles?
  • ENFIN, ET PLUS IMPORTANT ENCORE : Avez-vous entendu parler des changements climatiques et des gaz à effet de serre? Savez-vous que nous devons tous réduire notre consommation de pétrole si nous voulons freiner la catastrophe climatique qui s’annonce? Vous rendez-vous compte qu’utiliser un quad pour s’amuser, c’est gaspiller une grande quantité d’essence?
  • Que pouvez-vous faire? Demander aux constructeurs de fabriquer des 4-roues électriques si vous voulez continuer à en faire. Ou ressortir vos skis et vos raquettes pour mieux profiter des beaux jours de vrai hiver, qui se font de plus en plus rares.

Si nous voulons que nos petits-enfants puissent connaître la belle neige, l’air pur et l’eau propre, nous devons agir dès maintenant. Réfléchissez donc avant d’acheter un tel véhicule!

Denise Campillo, citoyenne de Roxton Falls
Membre du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec
Le 31 janvier 2017