Saguenay contre les intellectuels

      Commentaires fermés sur Saguenay contre les intellectuels

L’appel du maire de Saguenay, lancé hier matin (1) aux syndicats et aux travailleurs afin «qu’ils se mobilisent contre Greenpeace et les intellectuels de ce monde», ne m’a pas fait rire du tout. Il me semble bien étrange de faire de l’humour tout en se présentant officiellement en tant que maire.

Ah! Ce n’était pas de l’humour? Alors… il était sérieux? Vraiment?

Permettez-moi, dans ce cas, de lui rappeler son propre code d’éthique et de déontologie (2), adopté le 13 janvier 2014 par lui-même et son conseil municipal.

Il y a cinq valeurs définies dans ce court texte: l’intégrité, la prudence, le respect, la loyauté et l’équité.

Je crois qu’avec sa «drôle» de déclaration, il a bafoué les valeurs de prudence, de loyauté et de respect. Il n’a certainement pas fait preuve de prudence en ne jugeant pas la portée de ses propos. Inviter les gens à se «mobiliser contre Greenpeace et les intellectuels de ce monde», c’est tenter de provoquer une polémique saugrenue contre les défenseurs du bien commun –ses belles forêts, entre autres– et contre les gens qui réfléchissent par eux-mêmes.

Heureusement, je doute qu’il parvienne à se doter du très honorable titre de polémiste. J’ai l’impression que c’est un tout autre titre qui l’attend: ex-maire.

Des questions me viennent en tête lah lah:
Est-ce mal vu de réfléchir par soi-même dans cette municipalité?
Croit-il donner une belle image à sa ville et à la région environnante avec un tel appel?

Pour ce qui est de la loyauté, on peut lire dans le code de déontologie des élus de Saguenay: «Tout membre recherche l’intérêt de la municipalité.»

Hypothétiquement, si l’on voulait couler la réputation d’une région (certes il y a d’autres méthodes, mais son approche me semble efficace!), il serait difficile de faire mieux. Je suis certain que la valeur des propriétés vient subitement de chuter dans ce coin de pays. Si j’avais été sur le point de déposer une offre d’achat pour une maison à Saguenay… Heu… Disons que je réévaluerais ma démarche. La qualité de l’entourage compte pour quelque chose dans la valeur d’une propriété. Si le maire est la personne la plus compétente pour représenter sa ville, il y a là un indice appréciable.

Si son objectif est bel et bien de ridiculiser sa région, alors je lui suggère de continuer de rigoler avec monsieur Duhaime et madame Normandeau à la radio. Il atteindra certainement sa cible en accusant des «intellectuels» comme les militants de Greenpeace de financement occulte –sans aucune preuve– en compagnie de ces deux larrons, évidemment au-dessus de tout soupçon.

Finalement, pour ce qui est du respect du citoyen… Ah! et puis non. J’arrête ici afin que ce texte ne soit pas trop long pour lui, qui n’est pas un «intellectuel». Malgré tout, j’aimerais bien qu’il me lise.

Louys Patrice Bessette – 11 mars 2015

 

http://www.ledevoir.com/politique/villes-et-regions/434022/mobilisons-nous-contre-greenpeace-et-contre-les-intellectuels

2 http://ville.saguenay.ca/en/media/view/publications/40198_code-dethique-et-de-deontologie-des-elus.pdf